Romans

Pour toutes commandes, réservations, questions, retrouvez notre formulaire 

Yoga

Emmanuel Carrère

Grand Format

P.O.L

22 €

Résu​​​​​​​mé :

C'est l'histoire d'un livre sur le yoga et la dépression.

La méditation et le terrorisme.

L'aspiration à l'unité et le trouble bipolaire.

Des choses qui n'ont pas l'air d'aller ensemble, et pourtant : elles vont ensemble.

Le mot du libraire :

"Dans ce roman autobiographique, Carrère nous livre un passage de sa vie où il tente de reprendre contact avec lui-même à travers une retraite de yoga. Malgré sa réticence et les à priori qu'il peut avoir envers cette philosophie, il se prend au jeu. Il se coupe alors du monde : plus de téléphone et plus aucun moyen de contact avec l'extérieur. C'est là que surviennent les fameux attentats de 2015.

Une plume remarquable, un sujet passionnant et paradoxal entre la sagesse du yoga et la fureur des actes terroristes.

Ici ce qui devrait être un livre de développement personnel "subtil et souriant" sur le yoga va prendre une toute autre orientation."


Votre avis nous intéresse !

Les enfants de coeur

Heather O'Neill

Grand Format

​Seuil

​21,50 €

Poche

​Points

​8,40 €

​​​

Résu​​​​​​​mé :

Dans un orphelinat de Montréal, toutes les filles s'appellent Marie, et tous les garçons s'appellent Joseph. Mais parmi la grisaille des enfants abandonnés brillent deux étoiles : Rose et Pierrot.

Les deux orphelins se produisent en spectacle devant de riches Montréalais pendant les Années folles. Il joue du piano, elle danse, et ils rêvent ensemble de fonder le plus grand cirque du monde. Arrivent plutôt la Crise, la pauvreté crasse et une double plongée dans l'univers interlope. La Dépression est cruelle aux rêveurs, qui continueront pourtant de chercher à se réunir au clair de lune.

L'auteure de La vie rêvée des grille-pain signe un conte sentimental d'une magie brute, porté par l'érotisme troublant, où la misère se voile de paillettes et l'amour a raison de toutes les tempêtes.

Le mot du libraire :


"...Parfois, elle était d'avis que c'était idiot de prêter une si grande attention au monde réel quand il en existait un autre, fantastique, dans nos têtes, où on pouvait tout aussi bien choisir d'évoluer..." ​
​Dans ce roman, nous oscillons toujours entre l'envol fantaisiste et poétique et le retour brusque à de dures réalités matérielles et primaires.
​Nous suivons deux êtres fantasques, tombés amoureux à l'orphelinat, qui vont grandir en gardant toujours en tête leurs rêves enfantins malgré la cruauté à laquelle ils vont être confrontés et dont ils vont parfois user...
​Une écriture originale et surprenante sert ce texte proche du conte. La mise en page est très belle et agréable à chaque début de chapitre.
​Jolie plongée onirique, historique et fantasmagorique !


Votre avis nous intéresse !

L'insomnie

Tahar Ben Jelloun

Grand Format

Gallimard

20,00 €


​Audio

Écoutez Lire

21,90 €

Résu​​​​​​​mé :

Un scénariste de Tanger découvre un jour que tuer le délivre de l'insomnie. Sa mère est la première à en faire les frais. Mais le répit et les nuits de sommeil qu'il retire de son crime ne sont que temporaires.
Au bout d'un an, le voilà en quête d'une nouvelle victime. Services de soins palliatifs, urgences des hôpitaux, Alzheimer avancés, rien n'échappe au scénariste, associé désormais à un infirmier qui joue les rabatteurs. Le scénariste ne tue pas, il hâte la mort des gens, préfère-il dire. Quand il élimine un ancien tortionnaire du régime d'Hassan II, ses forfaits prennent une autre dimension. Il rend justice et cela lui rapporte des mois de tranquillité, qu'il comptabilise en points crédits sommeil. Plus la victime est importante, plus il dort. Capable de commettre des crimes aussi parfaits qu'au cinéma, il ne se mesure désormais plus qu'aux grands de ce monde. Trafiquants, banquiers richissimes, toujours plus inaccessibles.
Parviendra-il à faire le gros coup, celui qui lui permettra de vaincre définitivement l'insomnie ? Rien n'est moins sûr. À tout instant une erreur de scénario peut tout faire basculer.

Le mot du libraire :

​"​​​Un homme scénariste, divorcé, vivant à Tanger, souffre d'insomnie. Mais que faire? Lorsque l'on a essayé toute sorte de médicaments, qui ne sont d'aucune aide, et que son entourage passe de bonnes nuits...

Une solution inhabituelle et discutable s'impose à lui pour avoir enfin des nuits accompagnées de bon sommeil.

Un livre aux situations burlesques et au ton décalé qui traite de la situation politique et sociale au Maroc.


​Extrait : "Sur le coup, j'ai eu envie de l'étrangler, mais je me suis retenu. Il faudrait que j'évalue avant les points crédits sommeil que sa mort me rapporterait. Azizo ne doit pas peser lourd, me suis-je dit..."


Votre avis nous intéresse !

Âme Brisée

Akira Mizubayashi

Grand Format

 Gallimard

19,00 €


Gros Caractères 

De la Loupe

21,00 €

Résu​​​​​​​mé :

​Tokyo, 1938. Quatre musiciens amateurs passionnés de musique classique occidentale se réunissent régulièrement au Centre culturel pour répéter. Autour du Japonais Yu, professeur d’anglais, trois étudiants chinois, Yanfen, Cheng et Kang, restés au Japon, malgré la guerre dans laquelle la politique expansionniste de l’Empire est en train de plonger l’Asie.
Un jour, la répétition est brutalement interrompue par
l’irruption de soldats. Le violon de Yu est brisé par un militaire, le quatuor sino-japonais est embarqué, soupçonné de comploter contre le pays. Dissimulé dans une armoire, Rei, le fils de Yu, onze ans, a assisté à la scène. Il ne reverra jamais plus son père... L’enfant échappe à la violence des militaires grâce au lieutenant Kurokami qui, loin de le dénoncer lorsqu’il le découvre dans sa cachette, lui confie le violon détruit. Cet événement constitue pour Rei la blessure première qui marquera toute sa vie...

Dans ce roman au charme délicat, Akira Mizubayashi explore la question du souvenir, du déracinement et du deuil impossible. On y retrouve les thèmes chers à l’auteur
d’Une langue venue d’ailleurs : la littérature et la musique, deux formes de l’art qui, s’approfondissant au fil du temps jusqu’à devenir la matière même de la vie, défient la mort.

Le mot du libraire :

​"​​Akira Mizubayashi nous livre un roman écrit en français !
Mêlant musique, amour de la langue française et la féérie des contes japonais.

Tout commence un jour de novembre 1938, à Tokyo.
Quatre amoureux de la musique - formant un quatuor sino-japonais - se réunissent pour jouer du violon. Jusqu'au moment où un caporal de l'armée impériale détruit, dans un acte des plus violent, l'âme du violon de Yu.

Telle une partition, ce roman entremêle différents moments de leurs vies, avec harmonie.
Un livre qui s'écoute !"


Votre avis nous intéresse !

Le bal des ombres

Joseph O'Connor

Grand Format

 Rivages

​23,00 €



Résu​​​​​​​mé :

1878, Londres. Trois personnages gravitent autour du Lyceum Theatre : Ellen Terry, la Sarah Bernhardt anglaise; Henry Irving, grand tragédien shakespearien, puis Bram Stoker, administrateur du théâtre et futur auteur de Dracula. Loin d’une légende dorée où tous les pas mènent vers la gloire, la destinée de Bram Stoker se révèle un chemin chaotique mais exaltant. Dans ce livre inventif, Joseph O’Connor utilise toutes les ressources du romanesque pour donner vie au Londres foisonnant de l’époque victorienne. S’appuyant sur des personnages réels – outre Stoker, Irving et Terry ont aussi marqué leur temps –, il efface les frontières entre fiction et réalité. On croise ainsi le sulfureux Oscar Wilde, l’ombre de Jack L’Éventreur, ou encore… celle de Dracula. Plein de charme et d’esprit, ce roman annonce l’arrivée de Joseph O’Connor dans le catalogue de Rivages.

Le mot du libraire :

"Plongez dans le Londres du XIXème siècle.
Découvrez les coulisses de la vie du Lyceum avec Ellen Terry, Bram Stoker, Henry Irving.
Partagez leur joie, leur jalousie, leur souffrance mais avant tout leur amitié.
Un roman plein de rythme et de variations narratives !
"


Votre avis nous intéresse !

Le Discours 

Fabrice Caro

Grand Format

Gallimard

16,00 €

Audio

Écoutez Lire

21,90 €

Gros caractères

Voir de Près

21,00 €

Poche

Folio

7,50 €

Résu​​​​​​​mé :

« Tu sais, ça ferait très plaisir à ta sœur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie. » C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex.
Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques.
Un récit savamment construit où le rire le dispute à l’émotion.

Le mot du libraire :

​"Comédie familiale qui nous rappelle que souvent, nous sommes bien seul au milieu des autres.

Raffraichissant "


Votre avis nous intéresse !

Etés Anglais

Elizabeth Jane Howard

Grand Format

Table Ronde

24,00 €




Résu​​​​​​​mé :

​Juillet 1937. À Home Place, au cœur du Sussex, jardiniers, femmes de chambre et cuisinière sont sur le pont. La Duche orchestre le ballet des domestiques avant l’arrivée de ses trois fils, Hugh, Edward et Rupert Cazalet, en chemin depuis Londres avec épouses, enfants et gouvernantes. Où dormira Clary, adolescente mal dans sa peau en plein conflit avec sa belle-mère ? Quelle robe portera Villy, ancienne ballerine désormais mère au foyer ? Polly, terrorisée à l’idée qu’une guerre éclate, s’entendra-t-elle avec sa cousine Louise qui rêve de devenir actrice ? Rachel, la seule fille de la Duche, trouvera-t-elle un moment pour ouvrir la précieuse lettre de son amie Sid ?
Non-dits, chamailleries, profonds chagrins… Aux préoccupations des adultes font écho les inquiétudes des enfants, et à la résilience des femmes, qu’elles soient épouses, fillettes ou domestiques, répond la toute-puissance – ou l’impuissance – des hommes. L’été regorge d’incertitudes mais, sans l’ombre d’un doute, une nouvelle guerre approche : entre pique-niques sur la plage et soirées auprès du gramophone, il faudra inventorier lits de camp et masques à gaz.

Le mot du libraire :

"Tea Time is coming !

Ce premier volume de la saga des Cazalet est la lecture idéale pour célébrer l’arrivée du printemps.
Il se déguste agrémenté d’une tasse de thé, à l’ombre d’un chêne laissant échapper le chant des oiseaux.
Les petites turpitudes et les quelques drames de cette famille nombreuse rencontrent les grands maux de l’Histoire en ce milieu des années 1930.
Finesse et délicatesse sont au rendez-vous.
Seul bémol à ce premier opus, il faudra patienter jusqu’à la fin de l’année pour avoir la suite..."


Votre avis nous intéresse !

Bataille

(Pas l'auteur)

Aurélie William Levaux

Grand Format

​C​ambourakis

​18,00 €




Résu​​​​​​​mé :

"​Ca m'a pris il y a quelques mois, j'ai commencé à écrire mes prières et mes voeux sur des bouts de papier. Et puis je suis allée les planter dans les pots de fleurs de la cathédrale, très discrètement. Même dans les pots de fausses fleurs, dans la mousse. Je plante mes prières dans les pots de fleurs devant les sculptures et puis je m'assieds. Je reste là à ne rien foutre un moment, et je me sens mieux. Il y a toujours le même gars qui prie la Vierge à côté de moi. Je peux y aller à n'importe quelle heure, il est là. Il ressemble à un violoncelliste polonais d'une autre époque, du cheveu et de la veste, je trouve. J'ai souvent envie de lui sourire, mais il a toujours les yeux fermés. Il prie les yeux fermés. Ca ne sert absolument à rien que je Lui sourie s'il ne me voit pas, mais je me dis qu'il voit peut-être à travers ses paupières, alors je lui souris. Je me demande bien de quelle couleur sont ses yeux d'ailleurs. Azur, comme le ciel plombé d'aujourd'hui, peut-être. Comme les miens, couleur dépression."

Le mot du libraire :

"​Savoureux mélange d'onirisme, de cynisme et d'humour grinçant!!!"

"Je jure que c'est la dernière fois que je me répands de manière aussi narcissique, compulsive et redondante. Je le jure que dès demain, je ne ferai plus que de vraies fictions avec aucun lien, zéro avec moi-même. Avant tout, je voulais vous dire pardon."


Votre avis nous intéresse !

Papa

Régis Jauffret

Grand Format

​Seuil

​19,00 €

​​​

Résu​​​​​​​mé :

19 septembre 2018, j'aperçois dans un documentaire sur la police de Vichy mon père sortant menotté entre deux gestapistes de l'immeuble marseillais où j'ai passé toute mon enfance. Ils semblent joyeux alors que le visage de mon père exprime la terreur. D'après le commentaire, ces images ont été tournées en 1943. Non seulement mon père n'a de sa vie parlé de cet incident mais je n'ai jamais entendu dire par personne qu'il avait eu affaire à l'occupant. Moi, le conteur, le raconteur, l'inventeur de destinées, il me semble soudain avoir été conçu par un personnage de roman.
R. J.

Le mot du ​lecteur 

​Mme Martine Piallat

"Surprenante biographie que Papa écrite par Francis Jauffret après qu’il a eu la surprise de voir à la télévision dans un documentaire son père sortir de sa maison marseillaise encadré par deux hommes de la gestapo.

Cette scène surprend d’autant plus l’auteur que son père a traversé l’époque de la dernière guerre sans faire figure de héros ni de salaud. Le souvenir majeur qu’il garde de son père est celui d’une sorte d’autiste enfermé en lui- même par la surdité profonde et la prise de médicaments.

Alors que Francis Jauffret a toujours méprisé les autobiographies, le voilà qui se lance dans ce genre non sans ironie envers lui- même. Le malaise qu’il ressent à écrire sur soi et le peu de matière qu’il possède pour écrire la vérité sur son père le conduisent à tordre le genre pour en créer un parallèle ; « la biofiction ». Ce nouveau genre lui permet d’imaginer la vie de son père à partir de la chronologie et des bribes qu’il en connaît. Bien sûr c’est l’énigme des images du père, conduit à quitter sa maison entre deux gestapistes, qui l’entraîne à envisager toutes les ébauches de romans avec Alfret Jauffret tantôt héros ou antihéros. Il suscite ainsi l’admiration ou la honte de son fils Régis. Mais cette « biofiction » le conduit aussi à réfléchir sur l’écriture et la prétendue vérité recherchée par les autobiographes.

Régis Jauffret se permet donc de tout dire sur son père, absolument tout, même et surtout ce qui est tabou de la nuit de noce à la douleur d’avoir eu honte de son père. Régis Jauffret a honte parce que ce père sourd est hors normes. Ce père est moqué par les camarades d’école de son fils. Il est isolé et ignoré dans les réunions familiales, évité par les personnes qu’il croise parce qu’il insupporte par sa voix forte et ses logorrhées.

La biographie de Régis Jauffret va consister à régler ses comptes avec ce père qui n’a pas su correspondre à ses désirs égoïstes de petit garçon. Il règle aussi ses comptes avec le petit garçon qui n’a pas su aimer son père. Enfin il règle ses comptes avec lui-même, écrivain qui n’a pas su résister au désir d’écrire sa biographie, ainsi page 113, il s’interpelle lui-même : « Comme si tu ne savais pas qu’écrire sur soi-même est une forme d’incontinence ».

Se débattre ainsi entre la culpabilité de l’enfant qui a honte de son père et celle de l’adulte qui se livre à l’autobiographie, genre fallacieux (pages79 et 80), va conduire Régis Jauffret à écrire des pages rageuses, cruelles, douloureuses. Mais sa démarche d’écrivain en l’amenant à réfléchir sur le fait d’écrire sur sa vie, le conduit à transcender le genre et se réconcilier avec lui afin de restaurer la figure paternelle. Page 79 : « A chaque fois qu’on se souvient, le souvenir se modifie alors que la photo est une imbécile qui ne change jamais d’avis. Comme si le passé était du présent gelé, alors que notre passé est vivant tant que nous le sommes nous aussi. On a le droit de le jeter sur le tapis pour mieux le dépoussiérer, le ranger selon l’humeur sur les rayons de notre chronologie comme des livres sur ceux d’une bibliothèque. A quoi servirait d’évoquer son père décédé une trentaine d’années plus tôt si c’était avec le projet cruel et prétentieux de vouloir le faire apparaître tel qu’il fut. Je veux l’apprivoiser, le poncer, passer l’estompe, l’astiquer comme une paire de vieux souliers pêchée dans le grenier. Je ne voudrais pas être obligé de le condamner irrémédiablement, d’en faire un père inutilisable, impossible à rédimer. J’en ai besoin de cet homme, je ne peux accepter de vivre sans lui le bout de vie qui me reste. »

Régis Jauffret a atteint son but, Alfred va rester dans nos mémoires, multiple et singulier.

L’écrivain triomphe car grâce aux mots qui auront opéré une catharsis, il va pouvoir enfin dire, page 198 : « Je t’aime papa. »"


Votre avis nous intéresse !

Les roses fauves

Carole Martinez

​Grand Format

Gallimard

21 €

Résumé :

Lola vit en Bretagne au-dessus du bureau de poste où elle travaille. Elle est jolie, sage et boiteuse. Elle ne désire rien et se dit comblée par son jardin. Dans son portefeuille, on ne trouve que des photos de son potager et, dans sa chambre, face au grand lit où elle s'interdit de rêver, trône une armoire de noces pleine des coeurs de ses ancêtres.
Dans la région d'Espagne où sont nées ses aïeules, quand une femme sent la mort venir, elle brode un coussin en forme de coeur qu'elle bourre de bouts de papier sur lesquels sont écrits ses secrets... À sa mort, sa fille ainée en hérite avec l'interdiction absolue de l'ouvrir. Des coeurs de femmes battent dans la vieille armoire de Lola. Ils racontent une histoire qui a commencé en Andalousie, il y a plus d'un siècle. Lola se demande si elle est faite de cette histoire familiale qu'elle ignore, si le sang des fables coule de génération en génération, s'il l'irrigue de terreurs et de peines qui ne lui appartiennent pas, mais agitent ses profondeurs. Sommes-nous écrits par ceux qui nous ont précédés ? Il faudrait ouvrir ces coeurs pour le savoir...
Un jour, l'un des coeurs éclate, libérant les secrets de son aïeule Inès Dolorès, ainsi qu'un plus petit coeur rempli de graines, d'où naîtront des roses au parfum envoûtant qui envahiront le jardin. Saura-t-elle se laisser porter par son désir, s'affranchir de la voix de son père qui lui a prédit un destin de solitude ?

Le mot du libraire :

"Une histoire magnifiquement contée qui oscille entre légendes et mythes, qui chemine du présent au passé, de la réalité à la magie. 

Une fresque troublante et tragique où les époques se mèlent entre roses et ronces."


Votre avis nous intéresse !

La folle du logis

Rosa Montero 

​Grand Format

​Métailié​

18,50 €


​Poche

​Métailié​

​9,00 €

Résumé :

 "L'imagination est la folle du logis." Sainte Thérèse d'Avila. Rosa Montero invite le lecteur à un voyage entre vérité et fiction sous la houlette de la folle du logis, sur des chemins pleins de surprises, mêlant allégrement la littérature et la vie en un cocktail excitant de biographies d'écrivains et d'autobiographie vraie ou fausse. A travers un panorama des folies et des faiblesses d'auteurs comme Melville, Goethe, Tolstoï ou M. Amis, ou bien des mécanismes de la passion amoureuse dont elle est elle-même la proie, elle bouscule le lecteur ravi. Elle lui propose une analyse des peurs et des névroses des romanciers, mêlée au récit des aventures et des tours cocasses que sa propre imagination lui a souvent joués. Loin de toute analyse universitaire, un livre sur l'imagination et les rêves, sur la folie et la passion, les peurs et les doutes des écrivains, mais aussi des lecteurs. Une défense et une illustration passionnées et jubilatoires de l'écriture, de la lecture et du rêve comme derniers remparts contre la folie.

Le mot du libraire :

Traduit de l'espagnol par Bertille Hausberg.

Une belle lecture qui ravira tous les lecteurs curieux des romanciers et de leurs manières d'utiliser "La Folle du Logis", autrement dit, l'imagination.

On rit beaucoup en compagnie de Rosa Montero. Elle joue avec nous de manière subtile.
Quel bon moment passée avec elle !

Voulez-vous rire un peu ? A vous de jouer !


Votre avis nous intéresse !

Avant que j'oublie

Anne Pauly

Grand Format

 ​Verdier

14,00 €



Résumé :

Il y a d’un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un « gros déglingo », dit sa fille, un vrai punk avant l’heure. Il y a de l’autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixelisé de feue son épouse ; mon père, dit sa fille, qu’elle seule semble voir sous les apparences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy et un monde anciennement rural et ouvrier.

De cette maison, il va bien falloir faire quelque chose à la mort de ce père Janus, colosse fragile à double face. Capharnaüm invraisemblable, caverne d’Ali-Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille qui décide de trier méthodiquement ses affaires.
Que disent d’un père ces recueils de haïkus, auxquels des feuilles d’érable ou de papier hygiénique font office de marque-page ? Même elle, sa fille, la narratrice, peine à déceler une cohérence dans ce chaos. Et puis, un jour, comme venue du passé, et parlant d’outre-tombe, une lettre arrive, qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.

Le mot du libraire :

​​"​​​​​​Il reste d'une personne aimée et disparue une matière subtile, immatérielle : une absence que l'on peut ressentir comme une présence dont plus rien désormais ne peut ternir l'éclat."

​Avec délicatesse, justesse, humour, Anne Pauly  nous fait revivre les moments qui suivent le décès du père.

Criant de vérité.


Votre avis nous intéresse !

Les Jours Barbares

René Frégni

​Téléchargement

​gratuit



Résumé :

Le coronavirus est peut-être notre dernière chance. « Il lui avait inoculé le virus redoutable de la vertu », écrit Victor Hugo. Puisse ce virus nous contraindre à cette vertu. Nous avons quelques mois pour ouvrir les yeux, pour nous rendre compte que dans les banques il n’y a rien, que les vraies richesses sont autour de nous, ces géraniums sauvages, ces bourgeons qui éclatent partout, cette lumière unique qui n’existe nulle part ailleurs. Le paradis est partout. Nous y sommes.

Le mot du libraire :

"Merci à la belle initiative des éditions gallimard.
Je reçois ce matin un mail me proposant un achat "gratuit" de la part de la collection "tracts" .
Voici le lien que je vous recommande vivement car cette collection est vraiment très très bonne .
Https://tracts.gallimard.fr
J'ai personnellement lu "les jours barbares" de René Fregni.
MERCI BEAUCOUP


Votre avis nous intéresse !

Le pays des autres

Leïla Slimani

Grand Format

Gallimard

20,00 €


​Audio

Écoutez Lire

21,90 €

Résumé :

 En 1944, Mathilde, une jeune Alsacienne, s'éprend d'Amine Belhaj, un Marocain combattant dans l'armée française. Après la Libération, elle quitte son pays pour suivre au Maroc celui qui va devenir son mari. Le couple s'installe à Meknès, ville de garnison et de colons, où le système de ségrégation coloniale s'applique avec rigueur. Amine récupère ses terres, rocailleuses ingrates et commence alors une période très dure pour la famille. Mathilde accouche de deux enfants : Aïcha et Sélim. Au prix de nombreux sacrifices et vexations, Amine parvient à organiser son domaine, en s'alliant avec un médecin hongrois, Dragan Palosi, qui va devenir un ami très proche. Mathilde se sent étouffée par le climat rigoriste du Maroc, par sa solitude à la ferme, par la méfiance qu'elle inspire en tant qu'étrangère et par le manque d'argent. Les relations entre les colons et les indigènes sont très tendues, et Amine se trouve pris entre deux feux : marié à une Française, propriétaire terrien employant des ouvriers marocains, il est assimilé aux colons par les autochtones, et méprisé et humilié par les Français parce qu'il est marocain. Il est fier de sa femme, de son courage, de sa beauté particulière, de son fort tempérament, mais il en a honte aussi car elle ne fait pas preuve de la modestie ni de la soumission convenables. Aïcha grandit dans ce climat de violence, suivant l'éducation que lui prodiguent les Soeurs à Meknès, où elle fréquente des fillettes françaises issues de familles riches qui l'humilient. Selma, la soeur d'Amine, nourrit des rêves de liberté sans cesse brimés par les hommes qui l'entourent. Alors qu'Amine commence à récolter les fruits de son travail harassant, des émeutes éclatent, les plantations sont incendiées : le roman se clôt sur des scènes de violence inaugurant l'accès du pays à l'indépendance en 1956.

Le mot du libraire :

"Leila Slimani s'inspire de la vie de ses grands parents pour le premier tome de cette trilogie.  Avec simplicité, elle évoque différents sujets comme la montée du nationalisme avant l'indépendance marocaine, les différences hommes-femmes encore plus marquées à l'époque, les difficultés d'insertion pour une femme française dans le Maroc et l'amour de la terre d'un paysan .

Ce livre ne ressemble en rien à "chanson douce" qui avait eu le prix goncourt en 2016.

Très bonne lecture en tout cas


Votre avis nous intéresse !

Né d'aucune femme

Franck Bouysse

Grand Format

​La Manufacture de livres

​20,90 €


Audio

​Audiolib

22,90 €


Gros caractères

Voir de Près

23,00 €

Résumé :

"Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile.
— Et alors, qu'y-a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.
— Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.
— De quoi parlez-vous ?
— Les cahiers… Ceux de Rose."

Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.
Franck Bouysse, lauréat de plus de dix prix littéraires, nous offre avec 'Né d’aucune femme' la plus vibrante de ses oeuvres.
Ce roman sensible et poignant confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l’âme humaine.

Le mot du libraire :

​"Attention, ce livre extrêmement bien écrit est très dérangeant. Ame sensible, s'abstenir!

​Mais, si on se laisse aller dans cette histoire, c'est envoûtant, palpitant jusqu'à la dernière phrase.

​L'histoire de Rose, 14 ans, qui va connaître un destin impensable! 

​A lire absolument"


Votre avis nous intéresse !

La possibilité du jour

 Emilie Houssa

Grand Format

​L'Observatoire

20,00 €




Résumé :

Nice - 1947. Aurore Félix, jeune Niçoise, s'apprête à faire ses adieux à sa famille, son pays et au soleil méditerranéen pour rejoindre son beau G.I. Martin en terre promise des États-Unis d'Amérique. Elle rêve alors à une nouvelle vie, faite de promesses de liberté et de cet avenir fabuleux que seul le « Nouveau Monde » semble pouvoir offrir. Mais une fois l'Atlantique traversé, Aurore découvre que son fiancé ne l'a pas attendue. Abandonnée, sans repère, elle ne fera pas demi-tour et se retrouve à tenter de vivre sa vie sur ces terres inconnues. La vie d'Aurore s'écrit ainsi dans les plis de l'Histoire, du fin fond du Midwest, jusqu'à New York et Montréal ; des combats pour les droits des femmes à la lutte pour l'égalité civique et la liberté de chacun.
Dans ce tourbillon constant, la liberté d'Aurore se dessine en creux. Elle deviendra mère, recréera un foyer peu conventionnel et se battra sans relâche pour trouver sa place. Il y a comme ça des vies oubliées qui racontent toute l'histoire d'une société.

Le mot du libraire :

"À la sortie de la Seconde guerre mondiale, Aurore Félix, une jeune niçoise, s’impatiente à l’idée de retrouver son promis, un soldat américain revenu sur ses terres.

Ce voyage la transportera dans un ailleurs sans repères où tout est à refaire.
Nous suivons le fil de sa vie qu’elle tisse avec soin ou emportement mais dont les morceaux, in fine, se rejoignent en un patchwork délicieux pour nous, spectateurs.

Une justesse émane des différents questionnements, des diverses embûches et de la naïveté salvatrice du personnage.

Emilie Houssa a une approche quasi métaphysique de l’Homme dans son second roman. Une mélancolie émane de son écriture soignée. Elle fait la part belle à tous ces marcheurs anonymes qui avancent tant bien que mal dans la vie, ce combat."


Votre avis nous intéresse !

Cent millions d'années et un jour

 Jean Baptiste Andréa

Grand Format

​L'Iconoclaste

18,00 €


Gros caractères

​Gabelire

23,50 €

Résumé :

En 1954, dans un village de montagne entre la France et l'Italie, Stan, un paléontologue bientôt à la retraite, convoque Umberto et Peter, deux autres scientifiques, auxquels il propose de le rejoindre pour réaliser le rêve qui l'obsède : retrouver le squelette d'un supposé dinosaure pris dans la glace. Mais cette quête initiale se transforme au cours de l'ascension en une expérience inattendue.

Le mot du libraire :

"​Suivez les aventures de Stan, Umberto, Peter, trois paléontologues et Gio, leur guide, à la recherche d'un "dragon" dans les montagnes italiennes.

Un récit passionnant, une montagne versatile, des rêves mis à rude épreuve!"


Votre avis nous intéresse !

L'ordre du jour

Eric Vuillard

Grand Format

 Actes Sud

16,00 €


Gros Caractères 

Voir de Près

20,00 €

Résumé :

L'Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d'intérêts ?

Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne!
Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l'Anschluss par l'auteur de "Tristesse de la terre" et de "14 juillet"

Le mot du ​lecteur 

M Pierre Eymard

​​"​​​​​Eric Vuillard nous rappelle dans ce livre remarquable la réunion d'avant guerre au plus haut niveau des grands capitaines d'industries allemands afin de décider du financement du parti​ nazi et l'aider à accéder au pouvoir.

En retour, ces industriels bénéficieront de l'exclusivité des commandes de l’État nazi et d'une main d’œuvre illimitée et gratuite détenue dans les camps de concentration construits à proximité ou au sein même des complexes industriels.

A la fin de la guerre, ces grandes familles seront  à peine inquiétées et continueront à gérer leurs affaires dans le monde avec autant de pragmatisme pour ne pas dire de cynisme dans la quête du profit.

Eric Vuilliard a été justement récompensé par le prix Goncourt pour un livre que l'on devrait faire découvrir aux jeunes générations."



Votre avis nous intéresse !

Votre Commande :

Pour toutes commandes, réservations, questions, remplissez ce formulaire et nous vous répondrons dans les 24h.

* Champs obligatoires

+ Add a Page Block or drag an element into the page
>